Mot de la presidente

Mot de la présidente

Encore une année qui se termine, riche en évènements plus ou moins positifs, riche en projets aussi, comme toujours à Courteline. Et parmi tous ces projets, l’élaboration tout au long de l’année d’un jeu reflétant notre association avec ses valeurs, la diversité de ses actions, de tous ses acteurs et de tous les publics qui la fréquentent.

Alors ça y est, il est là, bien réel ! Carnavalesque, un jeu Courtelinesque ! Pour 2018-2019, place au jeu. Jeu coopératif : tout le monde participe, tous les secteurs, tous les publics, tous les âges. Enfin, presque tout le monde.

L’année qui se termine a vu l’arrêt des TAP consécutif au retour à la semaine de 4 jours, puis le renouvellement du marché avec la ville de Tours concernant l’accueil des enfants. Nous espérions garder nos 3 territoires, mais pour l’accueil des enfants à Mirabeau : game over ! L’arbitre a sifflé la fin de la partie.

Les équipes qui se sont succédées depuis 2008 n’avaient pourtant pas démérité. Nous avons le regret de nous séparer de nombre de nos collaborateurs, nous travaillons à le faire dans les meilleures conditions possibles et dans le respect de la réglementation.

Mais Courteline repart : même joueur, joue encore ! L’association compte les forces qui lui restent, réduit la voilure mais jouera sa partie cette année encore. Et elle ne manque pas d’atouts : des salariés toujours motivés, des bénévoles nombreux et impliqués, des partenaires pour des collaborations fructueuses et des projets encore et toujours. Nous allons devoir travailler tous ensemble pour construire l’avenir, nous travaillons au renouvellement du Projet Centre Social « il n’est pas de bon vent pour qui ne connait pas son port » ; c’était vrai du temps de Sénèque, c’est toujours d’actualité. Nous avons plus que jamais besoin de vous, de vos remarques, de vos suggestions, de vos envies, de vos idées pour construire notre projet et je ne doute pas de votre participation. Les circonstances nous obligent à nous réorganiser, cette année sera sans doute compliquée pour les équipes mais nous sommes tous attachés, salariés et bénévoles, à cette association voulue par des habitants du quartier et nous avons à cœur de la préserver. Fluctuat nec mergitur !

La présidente
Pascale MARTY